Couper le cordon "virtuel"

Publié le par Lutecia

Ah c'est trop dur !!

Dans 2 semaines je dois reprendre le boulot et laisser mon ange à son papa la journée. Nous avons donc commencé à introduire des biberons de mon lait pour remplacer progressivement ses tétées de la journée. Bah, petit père, on ne peut pas lui faire prendre des vessies pour des lanternes !!. Remplacer le téton tout chaud de maman par un vulgaire bout de plastique, c'est plus qu'il n'en faut !!
Il hurle, il hurle ! Surtout si c'est moi qui essaye de lui faire gober la tétine ! Avec Papa, il se manifeste pendant 5 min puis la faim le tiraillant, il accepte le biberon ! Moi, hier ce fut un véritable déchirement. A peine ingurgité la moitié de son bib', il s'est mis à se débattre, à se raidir, à tourner la tête vers ma poitrine et à chercher mon sein. Il hurlait biensûr mais je me devais de résister à lui sortir mon sein pour ne pas ruiner nos derniers progrès. Ce fut très dur car il a pleuré beaucoup, pendant une demi-heure. Je ne pouvais supporter de le voir ainsi et je suis partie pleurer moi aussi dans la cuisine.

Je crois qe nous sommes tous les deux malheureux de ce changement. Moi, j'ai l'impression de ne plus jouer mon rôle de maman même si je sais que tirer son propre lait pour nourrir son bébé est un vrai acte d'Amour. Lui ne doit pas comprendre pourquoi je lui refuse ce qu'il aime (pour l'instant) par dessus tout. Pourtant, je lui parle, j'essaye de lui expliquer la situation mais c'est vrai que j'ai le coeur complètement déchiré.
Et puis, une séparation ne venant jamais seule, nous allons aussi bientôt le mettre dans son petit lit à barreaux qui se trouve dans sa chambre. Pour 2 raisons: bah, 1) il devient trop grand et ne rentre presque plus dans son berceau qui se trouve biensûr près de mon lit, et 2) son papa et moi avons besoin de retrouver un peu d'intimité. Ca aussi, sans que cela paraisse, va me faire drôle.

Je crois que c'est une étape "psychologique" à franchir. Il faut que j'accepte que je ne serai pas toujours à ses cotés et, surtout, de le voir grandir. C'est vrai que depuis l'accouchement, je n'ai été séparée de lui que 3 heures maximum.
Et je vis cette reprise du travail comme une véritable injustice. Pourtant Dieu seul sait combien j'aime mon métier !

Mais bon, comme dit mon homme, il faut bien que je coupe le cordon ombilical "virtuel".....


Commenter cet article

Soeurette 15/11/2008 10:54

Matinale ce matin !
Bisoux du Samedi a Vous 3 ;)

Soeurette 15/11/2008 00:51

Courage, courage ! Je sais que tu en ai capable !
Et si il tient de toi, ce grand gaillard usera de ses forces pour que vous réussisiez à deux cette forte épreuve ...
Couper le cordon, ne veut pas dire " abandonner son enfant, ou sa maman " ... Il est donc grand temps d'affronter Les étapes suivantes qui ne sont pas moin attendrissantes et essentielles a votre relation de maman/bébé ...
Je vous fais confiance a tous les deux ...
Je vous aime Fort ...

Ta Frangine qui pense très fort a vOus ...

Lutecia 15/11/2008 10:50


Oui tu as complètement raison et je suis bien consciente qu'il ne s'agit en rien d'un abandon. Je sais même que je me donnerai à fond dans mon travail pour avoir ce poste l'année prochaine et
offrir ainsi à mes deux amours un avenir encore meilleur. Mais c'est plus fort que moi pour l'instant. C'est comme une partie de mon âme qu'on arrache. Dans quelques semaines tout cela sera
derrière nous et nous continuerons d'aller de l'avant.