Reciprocité et confiance en soi

Publié le par Lutecia

Voici une petite histoire. C'est peut-être la mienne mais ça pourrait aussi être la vôtre :

Christelle a 35 ans, un métier, un mari, deux enfants, une belle maison...et des beaux parents très généreux !
Quand ils viennent diner chez Christelle et son mari,  ils arrivent les bras chargés  de victuailles :
Légumes du jardin "C'est tellement meilleurs !"
Gibier préparés et petits plats mijotés "Il y en a beaucoup. Mets en de côté au congélateur...tu n'auras rien à faire"
Petits macarons "je sais que vous adorez ça !"

Sans comprendre pourquoi, Christelle se sent de plus en plus mal en leur présence.

La situation se répète chaque week.end. Mais elle n'arrive pas à exprimer son agacement :"Ils sont si gentils !"
Tout ce qu'ils apportent est délicieux, elle se sent coupable de faire la fine bouche.
Son mari ne la comprend pas : "En quoi cela te dérange ? Ca leur fait tellement plaisir ! Et pourquoi est ce que tu te plains ? Cela te fais moins de travail, ils font ça pour nous aider..."
Et puis cerise sur le gateau, les enfants adorent les macarons de mamie !!!

Incapable d'exprimer son mécontentement, Christelle commence à perdre confiance en ses capacités.

Ses beaux parents sont biensûr remplis de bonnes intentions, mais par leur attitude, en lui interdisant toute réciprocité, son subconcient entend :"Tu n'es pas capable de faire correctement à manger""tu ne donnes pas de bonnes choses à tes enfants".

S'ils acceptaient de temps à autre de goûter à sa cuisine et lui faisaient quelques compliments, elle ne s'enfermerait pas dans un sentiment d'infériorité.


Les échanges entre humains sont dirigés par un principe fondamental : la Réciprocité.

Tu es capable de Me donner. Je suis aussi capable de Te donner.
Tu es digne de recevoir de Moi comme je suis digne de recevoir de Toi.


Soyez attentif aux attitudes de votre entourage.
N'essaye t on [inconsciemment] pas de vous maintenir dans un état débiteur ?
Vous sentez vous dévalorisé ?
Que faire pour rétablir le principe de Réciprocité ?

Article inspiré par la lecture du chapitre "L'interdit de Reciprocité" du livre "Fais-toi confiance" de Isabelle Filliozat, Ed Marabout.

Commenter cet article

marie25 13/09/2009 14:18

Bonjour

Je ne crois pas à la reconnaissance " forcée".
On donne si on a envie, pas pour obtenir un retour...
c'est mon point de vue et il n'y a pas de généralités !
Bises

Lutecia 15/09/2009 20:48


Je me suis longtemps dit la même chose. Je crois qu'il y a des gens, mais peu, qui sont capables de "donner" de façon inconditionelle. Je pense en revanche que d'autres personnes peuvent y trouver,
inconsciemment, leur compte sous différentes formes : auto-satisfaction, se faire accepter ou aimer, ou combler un manque, celui de ne pas savoir recevoir !
Dans ces cas de figures, on attend pas d'autrui "d'obtenir", on obtient de nous-même dans le geste même de donner. Enfin, c'est mon idée et la personne dont tu parlais dans ton premier commentaire
me faisait un peu cette impression.

Bonne soirée à toi,
Bises
Lutecia


edelweiss 13/09/2009 10:47

oui,ça pourrait être l'histoire de chacun de nopus,au début,ça nous plait mais par la suite,je pense que cela peut creer un malaise,alors que ce n'est pas l'intention des beaux parents!!!

marie25 12/09/2009 20:15

J'aime beaucoup ton billet. ça donne à réfléchir.

dans un autre type de rapport malveillant , je noterai le rapport du donnant- donnant.
j'avais une connaissance comme cela, elle donnait mais attendait le retour et s'il ne venait pas , l'autre devenait un problème.
c'est compliqué de gérer ses situations quand on doute de soi ...
Marie

Lutecia 12/09/2009 23:20


Oui, les formes de manipulations, conscientes ou non, ont de multiples facettes !
Dans l'exemple que tu cites, le "don" pourrait être vécu comme un prétexte de reconnaisance je pense.
Je te donne pour que tu me reconnaisses et j'attends ta reconnaissance sous forme d'un don de ta part....ne crois tu pas ?

Bises Marie25 !


malaya 11/09/2009 16:05

Le rapport entre la famille nouvelle et les parents du mari sont assez compliqués. Juger qu'est ce que les parents veulent suggérer est difficile puisque leur comportement est ambigu. Pourtant je ne veux pas croire qu'il font ce que tu racontes avec une mauvaise arrière pensée, alors je croit qu'il faut se faire un bon psychologue et essayer de comprendre leurs vraies intuitions. Pour ce temps il faut aussi un peu mettre ses sentiments malsains dans un coffre et ne pas montrer ce que tu sens réellement.
Amicalement!

Lutecia 12/09/2009 13:34


Chère Malaya,

Non biensûr, les gens qui donnent ne le font jamais sans mauvaises intentions. Leur motivation c'est d'aider, faire plaisir. Ce ne sont pas des sentiments malsains que nous ressentons alors mais
une interprétation erronée de cette "attitude". Pourquoi est ce que l'on me donne ainsi sans me laisser donner aussi en retour ? Pensent ils que je ne suis pas capable.
Pour ma part, j'habite maintenant loin de mes parents. Quand ils viennent passer un week-end à la maison, ils ne peuvent s'empêcher d'acheter toutes les courses pour les reps du week-end. Ils
achètent "c'est nous qui payons" pourtant nous ne rencontrons pas de soucis financiers particuliers ! En achetant, ils planifient également les repas que nous ferons.
Moi, j'en suis à me demander s'ils ne me croient pas capable de faire des petits plats. Certe, je n'ai jamais vraiment montré de véritables talents de cuisinières mais leur attitude ne m'encourage
pas...
Je crois que la meilleure solution serait malgré tout de leur en parler.

Merci pour ton commentaire,
Lutecia