Soyez puissant au delà de toute mesure !

Publié le par Lutecia

Je tiens déjà à remercier Yoann Romano pour cette vidéo reçue par mail.

 

Elle m'a beaucoup fait réfléchir et c'est pour cela qu'à mon tour je souhaite vous la faire partager.

 

 

 

 

Je suppose que tout le monde, un jour, a déjà entendu "Ce n'est pas la peur de l'échec, mais la peur de la réussite". Comme si réussir pouvait faire peur alors que c'est tous ce que nous souhaitons au fond de nous, quelque soit le domaine.

 

"C'est notre lumière, pas notre obscurité qui nous fait le plus peur. Jouer petit ne sert pas le monde. Et il n'y a rien de lumineux à se faire petit pour empêcher les autres de se sentir incertains. Enfants nous étions tous destinés à briller. Cela ne vaut pas que pour certains mais pour tout le monde. Lorsque nous laissons notre propre lumière briller nous donnons inconsciemment aux autres l'autorisation d'en faire autant."

 

Je pense que cette peur de la réussite est réelle. Biensûr, pas de la même force pour tout le monde. Cette peur est sans doute corrélée négativement à "l'ambition" dans le sens où plus on a peur de la réussite moins on a d'ambition. Ou alors cela peut se traduire par quelqu'un qui affiche de grandes ambitions mais sans afficher de résultats concrets derrière.

 

D'où cela peut-il venir ? Je suis sûre que si vous posez la question pour vous-même, la réponse sera sans doute différente de la réponse me concernant.

 

Me concernant, la première piste qui me vient à l'esprit est une phrase "Arrête de faire ton intéressante", entendue biensûr quand j'étais gamine. Comme si la fierté de savoir quelque chose et de la faire reconnaitre était mal.

 

La seconde piste est liée à de vagues souvenirs de médisances entendus sur le ou la meilleur(e) de la classe. "T'as vu comment elle est habillée""Il est peut-être bon mais qu'est ce qu'il est ennuyeux". ALors quand on est enfant ou ados, j'imagine qu'il doit être (trop) facile de faire le rapprochement "si je veux être accepté(e), il ne faut pas trop que je brille".

 

Est-il possible qu'adulte, cette même peur du rejet nous empêche de pouvoir briller comme nous le souhaiterions ?

 

Personnellement ma réponse serait oui. Je pense que c'est aussi cette même peur du rejet qui nous fait craindre l'échec et donc nous pousse au renoncement !

 

ALors si quelqu'un possède un remêde miracle pour lutter contre la peur du rejet, sa fortune est faite !


Notre peur la plus profonde n'est pas d'être non conforme,

mais d'être puissant au-delà de toute mesure.

 

Publié dans Je surmonte ma Peur

Commenter cet article

Monalisa lebonheurpourlesnuls 15/06/2010 23:50


Bonjour Lutecia,
Je découvre ton sympathique blog : il est très authentique et féminin !

Cette vidéo par contre est vraiment masculine. La vie est-elle un match de boxe dans lequel le vainqueur est celui qui peut encaisser le plus de coups ? J'en doute. Le vrai "combat" pour moi
ressemble plus à tes articles sur la peur. Pas d'hématomes ni d'arcades sourcillères sanguinolentes, mais le courage de regarder ses peurs en face et de les surmonter.

Avons-nous peur de notre puissance ? A priori, je dirai non : je la recherche au contraire. Mais je crois que je vais laisser à cette idée une chance de me trotter dans la tête. Elle mérite d'être
examinée attentivement...

Merci de recommander mon site à tes lecteurs : ça me touche beaucoup...

Le festival "à la croisée des blogs se clôturera le 21 Juin. Le thème est de ce mois est "s'aimer soi-même", et si ça te parle, n'hésite pas à participer ! Cf le lien :
http://www.lebonheurpourlesnuls.com/2010/06/festival-la-croise-des-blogs-saimer-soi-mme/.

Très amicalement,

MonaLisa


Lutecia 16/06/2010 07:41



Bonjour Monalisa,


Certe la video sent bon la testostérone mais le message y est fort (de N. Mandela si je ne me trompe pas !). Pourquoi le mot "puissance" nous rebute t il ainsi ? Qu'est ce qui fait que dans notre
education familiale, religieuse, notre environment scolaire, professionel, nous nous sommes peut-être créer à un moment une représentation erronée de la réussite ?


Est ce que "conduire" en soi est une réussite ? Obtenir son permis peut oui, effectivement être considéré comme une réussite. Mais prendre sa voiture tous les matins pour aller au boulot ou au
supermarché du coin ? Je ne pense pas que ma peur réelle était centrée sur la conduite en tant que telle. Biensûr il y a cette appréhension et la crainte de l'accident. Mais au fond de moi, si je
me pose la question "Que signifie pour moi conduire?" - "l'autonomie, la liberté, assumer ses choix, prendre des décisions rapides, grandir..." je me demande si ma plus grande crainte n'est pas
là...je cherche encore !


Merci pour le lien de la croisée des blogs. Je vais réfléchir à la question.