Ne restez pas prisonnier

Publié le par Lutecia

Un Roi, qui était aussi un astrologue, lut dans les étoiles qu'un certain jour, à une certaine heure, un malheur allait s'abattre sur lui et qu'il en mourrait.

 

Le roi se fit construire un palais aux murs épais et solides. Il plaça toute son armée autour de la demeure pour monter la garde et en interdire l'accès. Puis il s'y refugia.

 

Au bout de quelque temps, il réalisa qu'il voyait la lumière du jour et que cela signifiait qu'il y avait une ouverture par laquelle on pouvait entrer.

 

Aussitôt, il la fît murer.

 

Ainsi, le Roi devînt son propre prisonnier. Et de cela, il mourrut.

 

Attar de Nishapur

 

J'aime cette petite histoire. Courte mais si explicite. Elle est vrai pour un tas de choses : les impressions et les croyances que nous nous forgeons, les réactions et comportements que nous adoptons de façon récurrente, les habitudes qui rythment nos vies.

 

La plupart du temps nous n'en avons pas conscience car nous fonctionnons sur "mode automatique". Et quand bien même nous en aurions connaissance, n'est ce pas des mécanismes de protection ou de défense face à l'hostilité de la vie que nous aurions mis là en place ?

 

Prenons cependant bien garde de ne pas nous enfermer nous-même dans un moule d'automatismes, dans des schémas à répétition, et de nous priver ainsi de toute potentialité d'évoluer, de penser autrement et d'envisager notre vie sous un nouvel angle.

 

palais

Photo de Fredo de Valence

 

 

 

 

 

Publié dans Réflexion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Monalisa lebonheurpourlesnuls 13/01/2011 22:44


J'aime beaucoup cette histoire.
On peut se laisser emmurer par la peur jusqu'à en mourir !
Une histoire courte dont je me rappellerai si un jour je laisse (de nouveau) la peur me guider.

J'ai enfin fait ma blogoliste (au bout de 10 mois !) et bien sûr tu en fais partie.

A un de ces jours et une bonne année 2011 !