La déchéance en libre service

Publié le par Lutecia

Je voulais déjà réagir hier soir mais la fatigue l'a emporté.

Bravo. Bravo et Merci à France 2 d'avoir diffusé hier soir, en prime time, une émission sur un sujet aussi douleureux que lalcoolisme. "Se libérer de l'Alcool" était une belle initiative, j'espère qu'elle aura eu de l'audience.
Enfin une émission de service publique !

Selon moi, l'émission n'était cependant pas si parfaite que ça. Pourquoi finalement  attendre  la sortie en salle d'un film traitant de l'alcoolo-dépendance pour en traiter  le sujet  à 20H30 et pourquoi ne pas avoir diffusé à l'antenne les coordonnées des associations (au moins celles citées) ?

Mais finalement peu importe, elle avait le mérite d'exister et de lever un voile sur ce que tout le monde semble vouloir détourner du regard.
Après tout "Ca ne me concerne pas, je ne bois que rarement", "mon fils a le  droit de faire la fête, c'est de son âge", "ca lui passera avec le temps", "Oh boire un peu trop ça le fait juste roupiller"....oui mais voilà, l'alcool s'insinue trop insidieusement dans nos vies pour qu'on remarque son entrée !

Voyez ce papa, hier dans l'émission, lui même fils d'un père alcoolique, qui au bord des larmes avouait sa défaillance à avoir su protéger, préserver comme il disait, son propre fils et qu'il n'a rien vu venir !

On parle de toute sorte de drogues : du cannabisme, de la cigarette....mais l'alcool, attention, ce précieux alcool si cher aux français ! Oui, comme disait l'alcoologue hier, c'est presque culturel !

Ah oui mais quand le culturel détruit des vies ! Et je ne parle pas que des maladies liées à une consommation prolongée. Non seulement, l'alcool détruit biensur l'alcoolique mais aussi son entourage. Je pense aujourd'hui à tous ces adultes qui souffrent dans leur estime la plus profonde et souffrent d'avoir été délaissé par une mère ou un père plus préoccupé(e) par sa bouteille que par un petit câlin.

Tant de dégats humains ! Qu'est ce que notre société a à gagner de laisser vendre de la déchéance en libre service ?

Pourquoi n'y a t il pas de grande campagne de collecte, à l'instar du Téléthon,  de fonds destinés à la Prévention et à la Recherche ?

Non, biensûr. C'est culturel. Et le lobbying  des  producteurs veille au grain  (de raisin...) !



Photo de Ettore Caio

Commenter cet article