Qu'est-ce qui peut faire notre bonheur ? (1ère partie)

Publié le par Lutecia

Qu’est-ce qui peut faire notre bonheur ?

 

Il y a quelques jours je m’interrogeais sur la question de « dépend-il de nous d’être heureux ?», un des sujets du BAC de philo de cette année.

 

Aujourd’hui, voilà que je lis exactement la réponse que j’aurais aimé donnée mais je n’ai pas cette âme de la philosophie et me contenterai donc de retranscrire ici les paroles du philosophe André Comte-Sponville. Il répond à une interview « La philosophie peut-elle apprendre à aimer la vie ? » dans le dossier « Philosophie, testez-vous », édité par Le Point, actuellement en kiosque.

 

Alors à la question « qu’est-ce qui peut faire notre bonheur ? », voici sa réponse, en deux parties.

 

Personne ne peut faire votre bonheur, sauf vous-même. L’idée qu’on puisse faire le bonheur de quelqu’un d’autre est illusion. Quant à son bonheur à soi…il faudrait d’abord commencer par se demander ce qu’est le bonheur.

 

Il y a deux définitions possibles. La première dit : « Le bonheur est une joie constante, immuable, permanente ». C’est ce que j’appelle la félicité, qui biensûr n’existe pas.

La joie est passage, comme dit Spinoza, fluctuation, changement. Comment pourrait-elle durer toujours ? Tantôt elle est là, tantôt elle n’y est plus.

 

Si on cherche un bonheur absolu, une joie permanente, constante, immuable, alors on cherche quelque chose qui n’existe pas. Il faut donc une autre définition du bonheur. Mais qui peut être certain d’avoir été heureux ?

Vous avez été heureux trois jours ? C’est un peu court pour savoir ce qu’est le bonheur ! Trois ans ? J’ai déjà du mal à vous croire.

Le bonheur est difficile à cerner. Mieux vaut partir d’une expérience que nous sommes un certain nombre à connaître de façon irrécusable, celle du malheur.

 

Quelqu’un qui affirme que « le bonheur n’existe pas », c’est à mon avis quelqu’un qui n’a jamais vraiment été malheureux. Quand on a été vraiment malheureux, on sait, au moins par différence, que le bonheur aussi existe. Qu’est ce que le malheur ? C’est un espace de temps où la joie semble immédiatement impossible. Vous vous réveillez le matin, la joie n’est pas là. Vous êtes atrocement triste, et vous savez de source sûre que la joie ne sera jamais là, de toute la journée. Par exemple, parce que vous avez perdu l’être que vous aimiez le plus au monde. La joie est devenue impossible, et ne serait à nouveau possible que si quelque chose d’essentiel changeait dans l’ordre du monde, que si, par exemple, cet être n’était pas mort.

 

Par différence avec cette expérience du malheur, j’appelle « bonheur » tout espace de temps où la joie semble immédiatement possible. Vous vous réveillez le matin, la joie est là ou pas, mais vous savez qu’elle pourra survenir dans la journée, puis qu’elle s’en ira, puis qu’elle reviendra…

Vous savez qu’il y aura des moments de joie et des moments de souci, d’inquiétude, voire parfois de tristesse. Le bonheur c’est cela : la joie possible, pas la joie constante.

 

Alors qu’est-ce qui fait le bonheur ?

 

La suite demain…

 

Jeux-de-pinceaux-a21707882

 

Photo de molymexo

Publié dans Réflexion

Commenter cet article

Deschamps 04/08/2010 17:19


j'ai la chance de dire que je sais ce qu'est le bonheur !
quand j'etais petite j'ai été élevée dans l'amour de mes parents et grands-parents, je me suis mariée, et j'ai divorcée, et malgré cette epreuve, je portais tout mon amour à mes enfants qui me le
rendait , quelques temps apres j'ai connu mon 2eme mari, qui lui a aussi 2 enfants, ils s'entendent bien avec les miens, je suis grand-mère de 3 petits enfants, bientot 4 et nous vivons HEUREUX !


Lutecia 14/08/2010 21:58



Ouah ! Le Bonheur dans l'Amour de la famille, j'y crois aussi ! Ils sont tout ce que j'ai de plus cher au monde, et chaque seconde en leur présence est une source intarrissable de joie !


Merci pour ce beau témoignage !